FAQ

Vos questions silhouette

1. Comment prévenir l’apparition de la ceIlulite ?

Il existe un terrain prédisposant à la cellulite, lié en partie à l’hérédité. Une mauvaise hygiène de vie (alimentation déséquilibrée, manque d’exercice physique, manque de sommeil) permet à celle-ci de s’installer progressivement.
D’autre part, le port de vêtements trop ajustés ou de chaussures inconfortables (bottes comprimant la jambe, jeans moulants) entrave la circulation sanguine, cette dernière jouant un rôle important dans l’apparition de la cellulite. On peut ajouter la station debout prolongée, comme facteur aggravant.
La cellulite peut aussi provenir d’un déséquilibre hormonal. En effet, elle apparaît fréquemment vers la puberté ou à la ménopause.
Afin de diminuer ses risques d’apparition, il est déjà important d’observer une bonne hygiène alimentaire :

  • S’hydrater tout au long de la journée (éviter les boissons gazeuses)
  • Consommer des fruits et légumes à chaque repas
  • Limiter la consommation de sel, de sucre, d’alcool et de tabac
  • La pratique d’exercices physiques est évidemment recommandée.

2. Comment réduire la cellulite avec de l’exercice physique ? Est-ce que cela fonctionne ?

En musclant les cuisses et les fesses, on diminue la proportion de masse graisseuse. Certains sports semblent plus efficaces pour lutter contre la cellulite graisseuse et aqueuse :

  • La natation

    Cette activité s’avère particulièrement utile pour diminuer la cellulite. En effet, l’eau renforce l’action des muscles en exerçant une pression, entraînant un meilleur travail du système veineux. L’aquabiking donnerait des résultats plutôt satisfaisants.

  • La marche

    C’est le plus simple des exercices physiques, mais l’un des meilleurs pour lutter contre la cellulite. On recommande une pratique régulière de ce sport, afin d’obtenir des résultats durables.

  • Les squats

    Les squats aident à éliminer la peau d’orange. Ces exercices consistent à effectuer des flexions sur jambes, permettant un travail des muscles des cuisses et des fesses en profondeur.
    Toutefois, en cas de cellulite fibreuse, aucun sport n’élimine les capitons.

3. Le palper-rouler pour éliminer la cellulite, est-ce que cela fonctionne ?

Habituellement pratiquée par un masseur-kinésithérapeute, la technique du palper-rouler aide à l’élimination de la cellulite. En activant la circulation sanguine et en libérant les toxines accumulées, ce massage permet une meilleure nutrition des tissus.
Le palper-rouler doit être pratiqué régulièrement, afin d’obtenir des résultats durables.
Avant d’entreprendre sa première séance, il faut prendre en compte quelques contre-indications, tels qu’une fragilité capillaire, des lésions cutanées, des problèmes vasculaires ou cardiaques. Cette liste n’est pas exhaustive et l’avis d’un médecin demeure toujours fortement conseillé.
Le palper-rouler devra toujours être associé à une bonne hygiène alimentaire et physique, pour obtenir une efficacité sur la cellulite. Néanmoins, ce traitement n’agit pas sur les capitons.

Vos questions “beauté du visage”

4. Quels gestes pour avoir un beau décolleté ?

La région du décolleté, très fragile, doit bénéficier de soins adaptés, au même titre que le visage. L’exposition solaire, quand elle est exagérée, se révèle l’un de ses plus grands ennemis.
Par ailleurs, cette zone possède beaucoup moins de glandes sébacées, ce qui explique sa fragilité particulière. Afin de retarder le relâchement de la peau du décolleté, on peut commencer par utiliser régulièrement des crèmes nourrissantes et hydratantes pour le buste. Une protection solaire s’avère aussi indispensable pour éviter un dessèchement prématuré.
Quand le relâchement devient plus marqué, il est toujours possible de se tourner vers des traitements médicaux. Parmi les nombreuses techniques disponibles, on peut citer les ultrasons microfocalisés, qui activent, notamment, la production de collagène et d’élastine. Efficaces et bien tolérés, ils donnent des résultats naturels.
Grâce à leur pouvoir hydratant, les injections d’acide hyaluronique peuvent aussi traiter ce problème. Il est toujours bon de rappeler que ces traitements doivent être réalisés par des médecins, spécialisés dans le domaine de l’esthétique.

5. Comment traiter le vieillissement du cou ?

Réputée fine et délicate, la peau du cou nécessite, quotidiennement, des soins hydratants et nourrissants. Afin de limiter le relâchement cutané, on peut essayer quelques mouvements de gymnastique adaptés, et veiller à garder une bonne posture. Lorsque le process de vieillissement s’accélère, il convient de se tourner vers des soins traitements plus actifs. Comme pour le décolleté, les ultrasons microfocalisés et les injections d’acide hyaluronique ou d’inducteurs tissulaires sont particulièrement indiqués.
La pose de fils tenseurs traite aussi le relâchement du cou, avec généralement des suites opératoires plus douloureuses que les techniques précédemment citées.

6. Perte d’élasticité, relâchement cutané, que faire ?

Le relâchement cutané s’avère plus difficile à traiter que de simples rides. En effet, ce sont les couches profondes de la peau qui sont atteintes. Parmi les nombreuses causes de cette perte de fermeté, figure, en premier lieu, la perte de fibres de collagène et d’élastine.
Même si ce processus de vieillissement est tout à fait normal, certaines conditions l’aggravent particulièrement, comme des fluctuations importantes de poids, une mauvaise alimentation, la consommation d’alcool et de tabac ou encore, l’exposition solaire exagérée.
Quand on arrive au stade du relâchement cutané, seuls des traitements médicaux se révèlent efficaces. Par exemple, les injections d’acide hyaluronique permettent de compenser les pertes de volumes et de restituer la tonicité de la peau.
D’autres techniques telles que la radiofréquence et les ultrasons microfocalisés permettent de réactiver la production de collagène et d’élastine.

7. Peut-on traiter les petites rides autour des lèvres ?

Bien évidemment, il est préférable de prévenir l’apparition des ridules autour des lèvres. Certaines pratiques, comme le tabagisme, augmentent leur survenue (en fumant, on contracte cette zone du visage, qui finit par se marquer). De même, l’exposition solaire trop intense aggrave ce phénomène.
Différentes techniques peuvent être proposées. Si les injections d’acide hyaluronique conviennent bien à ce type de problème, d’autres méthodes retirent la couche abîmée de l’épiderme, afin de laisser place aux tissus sains. Le laser, les peelings et la dermabrasion entrent dans cette catégorie.

8. Peut-on traiter les rides du front avec l’acide hyaluronique ?

En effet, l’injection d’acide hyaluronique peut lisser, de manière superficielle, les cassures dermiques du front. Cette méthode donne des résultats satisfaisants, immédiatement visibles.
Les injections d’acide hyaluronique entraînent, généralement, peu d’effets secondaires. On peut observer quelques rougeurs ou gonflements, qui disparaissent rapidement. L’effet des injections peut durer de 6 mois à 24 mois selon le produit utilisé et la zone traitée1.
Cette technique présente l’avantage de se résorber naturellement.
L’acide hyaluronique se révèle particulièrement efficace pour traiter les rides du lion, qui se développent chez certaines personnes.
Par ailleurs, afin de limiter la douleur au niveau de la zone d’injection, il est tout à fait possible de demander une anesthésie locale. Le médecin peut aussi réaliser un test pour prévenir les risques éventuels d’allergie.

9. Comment atténuer les cernes ?

Traiter les cernes en médecine esthétique demande beaucoup de prudence. En effet, cette zone du visage se révèle d’une extrême sensibilité. Très fine et dépourvue de glandes sébacées, elle se marque précocement de ridules et de rides, plus ou moins profondes. De plus, leur couleur, bleue ou brune selon le carnations, peut s’intensifier avec le temps et donner un air fatigué au visage.
Afin de combler le creux du cerne, on emploie, entre autres, les injections d’acide hyaluronique.
Les cernes peuvent bénéficier aussi d’un traitement par le peeling ou le laser. Seul un praticien compétent est en mesure de prendre en charge les soins de cette zone, si fragile.

10. Les injections de produits de comblement comportent-elles des risques pour la santé ?

Comme tout acte médical, les injections de produits de comblement seront uniquement réalisées par un médecin, spécialement formé à ces techniques.
Ces injections sont susceptibles d’entraîner quelques effets secondaires. Le patient traité peut souffrir d’œdème, d’allergies, de rougeur, de saignements ou de démangeaisons. En outre, il est conseillé d’employer des produits résorbables, afin de limiter la survenue d’effets indésirables. Les produits de comblement utilisés devront porter la mention CE, attestant ainsi leur conformité aux exigences européennes. D’autre part, afin d’éviter tout risque d’infection, les mesures d’asepsie devront être rigoureusement respectées. Avant tout traitement, le patient reçoit d’ailleurs toutes les informations nécessaires pour l’aider à prendre sa décision. De plus, il remplit un questionnaire détaillé sur son état de santé (allergies, grossesse, allaitement, absorption de médicaments, etc).

(1) http://ansm.sante.fr/Dossiers/Produits-injectables-de-comblement-des-rides/Classification-des-produits-de-comblement-de-rides/(offset)/1


Mon relachement cutané

Mon cou se ride pourquoi?

Consulter l'article