Les tendances en médecine esthétique

Articles Mes rides News

Le marché de l’esthétique médicale continue d’afficher une croissance de plus de 13% par an, un chiffre d’affaire en 2018 de 2.1MDs de $ avec une projection jusqu’à 3.7 MDs $ en 2023* et cette tendance devrait se poursuivre encore pendant de nombreuses années. Les procédures proposées sont donc largement plébiscitées par les femmes et les hommes avec en tête les injections de fillers1 qui représentent désormais 40% des demandes. Suivent les actes à base de laser, radiofréquence, ultrasons et remodelage corporel à hauteur de 10%.

Mais si l’on se concentre sur les injections de fillers,
peut-on déceler de grandes tendances ?

Oui et nous pourrions les classer ainsi : des avancées technologiques majeures qui facilitent les traitements, des approches innovantes mises au point par les praticiens et des attentes nouvelles venant de patientes qui font évoluer la recherche.

Des avancées technologiques

injections medecine esthétique

Ces dernières années beaucoup de progrès ont été faits dans l’élaboration des gels et dans l’élargissement des gammes proposées par les laboratoires. Les praticiens peuvent désormais intervenir de manière très locale (les tempes, les pommettes, le menton, l‘ovale du visage, etc…) mais aussi entreprendre une approche globale (le full face par exemple), tant les produits de comblement mis à leur disposition sont variés. Les gels à disposition sur le marché présentent des caractéristiques différentes leur permettant de s’adapter aux indications. Certains produits de comblement fonctionnent ainsi très bien en étant très élastiques donc liftants, cohésifs donc permettant une bonne intégration dans les tissus ou encore très malléables autorisant un modelage efficace. A noter enfin que la tolérance est excellente et la durabilité des produits est de plus en plus longue, de l’ordre de 18 mois pour certains.

Des approches innovantes

injections medecine esthétique

corriger cicatrice hypertrophique

La «French Touch» préserve les volumes du visage en conservant les expressions

corriger cicatrice hypertrophique

Nous ne pourrions pas citer toutes les initiatives en cours tant le domaine de l’esthétique médicale est en effervescence perpétuelle mais nous pouvons nous attarder sur deux grandes approches : la « French Touch » et la « myomodulation ». La « French Touch » est une recherche d’un rajeunissement « naturel » à contrario de certaines techniques d’injection qui peuvent être jugées excessives et engendrer des résultats artificiels. Cette « French Touch » préserve les volumes du visage en conservant les expressions, résultat d’une analyse physiologique minutieuse. Elle permet d’obtenir des résultats particulièrement naturels qui restaurent et maintiennent une courbure esthétique agréable au visage, mettant en évidence le rôle de la médecine esthétique pendant le processus de vieillissement en réduisant les signes du vieillissement, plutôt qu’en les effaçant**.

La myomodulation consiste à placer de l’acide hyaluronique au-dessus d’un muscle pour calmer son activité. Plutôt que de travailler zone par zone, il est intéressant de commencer par la partie haute du visage ; les tempes, les coussinets de Charpy puis les zones malaires afin de réancrer les tissus. La quantité d’acide hyaluronique sera modulée en fonction de l’importance du relâchement, de la fonte graisseuse du patient et de son budget. Par exemple chez des patients jeunes et en particulier les millennials, l’embellissement peut passer par une injection légère d’un acide hyaluronique volumateur sur la queue du sourcil et les pommettes, dans l’esprit du highlighting des maquilleurs, en jouant sur la lumière au-dessus des pommettes et sur l’ombre en dessous. Cela donnera un aspect affiné à la partie basse du visage. ***
La myomodulation nécessite une très bonne connaissance de l’anatomie et des jeux musculaires du visage, reflet des multiples expressions faciales et des émotions. Son rôle est de savoir intégrer un filler au bon endroit et à la juste dose permettant de corriger une expression négative (tristesse, fatigue…), une asymétrie, et de redonner toute sa vitalité et son dynamisme à un visage****.

Des attentes nouvelles

injections medecine esthétique

corriger cicatrice hypertrophique

Il s’agira d’apporter une réponse adaptée en tenant compte de deux demandes fortes : combattre les expressions négatives tout en évitant de figer un visage.

corriger cicatrice hypertrophique

La prise en charge du vieillissement du visage a beaucoup évolué avec désormais le souhait de retrouver plus de volumes dans des zones qui subissent des ptôses importantes, de réhydrater en profondeur sa peau et de la raffermir. L’atténuation des seules rides n’est plus forcément l’unique objectif, sachant que l’affaissement des volumes avec une disparition de la graisse et la diminution du support osseux nécessitent de contrer ces modifications anatomiques. Il s’agira d’apporter une réponse adaptée en tenant compte de deux demandes fortes : combattre les expressions négatives tout en évitant de figer un visage ; entreprendre tôt une démarche de prévention du vieillissement, le pro-aging. Cette dernière tendance concerne aussi bien les millennials qui ont très vite compris l’intérêt des fillers pour retarder les apparitions des rides mais également des patientes plus âgées qui souhaitent repousser à plus tard des interventions plus invasives.

Le futur ?

injections medecine esthétique

Les laboratoires et les praticiens n’ont pas encore écrit tous les futurs possibles des produits de comblement, certains allant même à imaginer les gels d’acide hyaluronique comme une possible prothèse grâce à son rôle de biostimulant. On peut déjà élever des tissus qui se seraient effondrés car l’acide hyaluronique stimule non seulement le derme mais également l’adipocyte. Dans un futur proche nous aurons accès à des produits de très haute rhéologie qui grâce à leur malléabilité et à leur élasticité vont pouvoir être en mouvement avec la musculature sur un support osseux et vont pouvoir reprendre leur place. Ils reproduiront la perte de volume consécutive à l’âge et ce grâce à des produits qui ne migrent pas et ne bougent pas dans le temps. Imaginons des acides hyaluroniques pour les pommettes qui vont suivre le mouvement du visage mais être capables de se remettre en place quand ce dernier sera inactif : presque un produit élastique, une sorte de prothèse mobile…*****


*JY Coste, Senior Director, Michel Dyens&Co
** Dr Frédéric Braccini, Anti Age Magazine N38 Avril 2020
*** Dr Sylvie Body, Anti Age Magazine N38 Avril 2020
**** Dr Dahbia Touhlali, Anti Age Magazine N38 Avril 2020
***** Dr Hugues Cartier, Intervention IMCAS, Paris 2020
1 Produits de comblement


Mon relachement cutané

Mon cou se ride pourquoi?

Consulter l'article