Ouvrir, embellir et rajeunir son regard

Articles Mes rides News
blog médecine esthétique

« J’aimerais effacer mes cernes, faire disparaître mes poches, retrouver un sourcil haut qui ouvre mon regard et ôter de mon visage cette expression de fatigue, de tristesse ».

Cela vous parle ?

Avec l’âge, le regard peut effectivement s’assombrir en raison de plusieurs facteurs :

  • Une perte de volume au niveau de l’arcade sourcilière
  • Un abaissement de la queue du sourcil
  • Une contraction répétée du muscle orbiculaire responsable des rides de la patte d’oie
  • L’apparition des rides frontales, glabellaires, les fameuses « rides du lion », mais aussi de cernes et de poches
  • La fonte graisseuse de la zone temporale et de la zone périorbitaire
  • La perte de volume des pommettes

Tous ces phénomènes vont avoir tendance à fermer votre regard, alourdir vos paupières et faire chuter la queue du sourcil.

C’est pour toutes ces raisons que le traitement de cette zone particulière devient de plus en plus global, faisant appel aussi bien à la chirurgie esthétique qu’à la médecine esthétique.

blog medecine esthétique

Voici nos 6 conseils zone par zone pour un regard pétillant !

1. Rehausser le sourcil

Lorsque les paupières et les sourcils sont affaissés, un lifting sans chirurgie par ultrasons micro-focalisés est particulièrement bien indiqué. Les ultrasons vont retendre les tissus tout autour de l’œil en chauffant sous la peau et provoquant ainsi la synthèse d’un nouveau collagène et d’élastine, sans effraction cutanée.
Ils permettent d’agir sur la région complète du sourcil et d’ouvrir le regard avec un résultat visible 3 à 6 mois après la séance.

2. Rebomber légèrement le front

Sans avoir à bloquer l’activité musculaire du front, ce qui peut entrainer un alourdissement des paupières et une baisse du sourcil, il est possible d’effectuer des injections superficielles d’acide hyaluronique pour lisser le front et redonner au regard un air reposé.

3. Redensifier les pommettes

Les pommettes sont également victimes d’une fonte graisseuse. Leur redonner du volume soit avec de l’acide hyaluronique, soit par lipofilling (injection de graisse) va permettre d’apporter un meilleur soutien à la zone oculaire tout en soutenant la paupière inférieure et en améliorant indirectement le cerne.

4. Combler les cernes creux

Les cernes, dont la graisse disparait avec l’âge, pourront être comblés de manière très légère avec un acide hyaluronique peu hydrophile, en faible quantité de manière à ne pas gonfler cette partie de l’œil.
L’injection d’un acide hyaluronique qui s’intègre bien dans le derme superficiel empêchera également l’effet « tyndall », c’est-à-dire un aspect bleuté et gonflé du cerne.

5. Diminuer les poches

L’apparition des poches est due au relâchement musculaire de l’orbiculaire qui est souvent associé à un affaissement cutané. Le traitement par ultrasons permet de les atténuer. Il est également possible d’avoir recours à une blépharoplastie inférieure qui consiste en la résection des hernies graisseuses.

6. Lutter contre l’abaissement des paupières supérieures

Les paupières supérieures ont tendance à s’affaisser entrainant un recouvrement des cils et une diminution du champ de vision. Il est nécessaire de procéder à une blépharoplastie supérieure qui, comme la précédente blépharoplastie, enlèvera les hernies graisseuses et réséquera l’excédent de peau.

blog medecine esthétique

Le recours à la chirurgie esthétique dont principalement la blépharoplastie et à la médecine esthétique grâce aux ultrasons micro focalisés et aux injections de fillers permet de s’attaquer à de nombreuses zones du regard et de lui redonner un nouvel éclat. Il existe des techniques complémentaires dans l’objectif d’obtenir un effet de lifting.

Vous voilà plus armé(e) pour agir et retrouver un regard irrésistible et un visage plein de vie…


Mon relachement cutané

Mon cou se ride pourquoi?

Consulter l'article