Une protection solaire toute l’année, est-ce indispensable ?

Articles
Une protection solaire toute l’année, est-ce indispensable ? - Questions Médecine Esthétique By Merz

Cela ne vous aura pas échappé ! Nous croisons dans la rue de plus en plus de femmes qui se protègent du soleil : chapeau, ombrelle… Alors ont-elles raison de faire autant attention ?
Partisans et détracteurs sont engagés dans un débat qui n’est pas encore tranché.

Pour les amateurs d’une protection solaire régulière :

« Le soleil est une des causes du vieillissement cutané ». Si on « ressent» facilement les actions des UVB, notre corps ne détecte pas celles des UVA. Ils sont responsables de la perte d’élasticité de la peau et de l’apparition de taches brunes. Ils peuvent agir sous l’eau et même à travers des vitres. Ils frappent toute la journée, ensoleillement ou non !

« Le soleil est responsable des cancers de la peau (mélanome)». Et cette fois ce sont les UVB, qui en pénétrant les couches superficielles du derme, sont responsables des coups de soleil et du développement des cellules cancérigènes. Ils contribuent également à l’épaississement de l’épiderme et par un effet cumulatif dessèchent la peau.

Pour les détracteurs d’une protection solaire régulière :

Les substances contenues dans les crèmes solaires sont des perturbateurs endocriniens.

Elles peuvent se propager dans notre organisme et même dans notre environnement en accélérant la pollution marine…

Il est donc important de bien comprendre les différences entre les UVA, UVB et UVC. Ce sont des rayons ultraviolets qui ont des plages de longueurs d’ondes différentes, les UVC ayant les plus courtes. Leurs effets sur l’organisme seront fonction de leur puissance. Les UVC ont un potentiel cancérigène important mais sont complètement filtrés par l’atmosphère et n’atteignent pas la surface de la terre. Les UVB sont responsables de vos coups de soleil et peuvent provoquer une nécrose des cellules de l’épiderme. Les UVA vous permettent de bronzer mais à haute dose génèrent la formation de radicaux libres.

La vraie protection est d’adopter des attitudes responsables !

  • Il est recommandé d’éviter autant que possible d’exposer vos enfants au soleil entre 12h et 16h car leur peau n’est pas mature avant 10 à 12 ans.
  • Une peau bronzée n’est pas une peau protégée ! Vous devez utiliser un bon indice de protection quel que soit l’avancement de votre bronzage.
  • Une crème solaire ne fait pas tout : même protégée, évitez les heures de forte chaleur, les terrasses non couvertes et couvrez votre corps !
  • Les nuages ne sont pas un gage de protection solaire : en effet, ils ont un effet de diffraction sur les UVB mais ne les éliminent pas.
  • Se protéger des UVB tout comme des UVA : veillez à ce que votre crème soit également anti-UVA, responsables du vieillissement cutané et des cancers.
  • Si vos expositions sont fréquentes il faudra penser à vous hydrater en profondeur : crème hydratante et injections d’acide hyaluronique sont là pour vous y aider.

Une protection solaire toute l’année, est-ce indispensable ? - Questions Médecine Esthétique By Merz

Protection solaire, arme anti-pollution ?

Et si votre crème solaire jouait également un rôle de barrière protectrice contre la pollution ? Ce serait un argument fort en faveur d’une protection constante ! Adepte ou non du soleil, nous vous conseillons de protéger votre peau quotidiennement, soit en utilisant des crèmes adaptées, soit en vous protégeant de trop fortes expositions.

Sources :
1- dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01586032/document
2- dermato-info/article/Le_soleil_et_la_peau


Mon relachement cutané

Mon cou se ride pourquoi?

Consulter l'article