Médecine esthétique et prévention : à quel âge commencer ?

News
Médecine esthétique et prévention

Vous vous êtes certainement posé la question :
Est-il possible de prévenir les épreuves du temps sur mon visage ?
La réponse est oui.
Sachez qu’on peut désormais corriger les signes de vieillissement mais aussi limiter leur progression voir en prévenir certains dès 25, 30 ans. Eh oui, la médecine esthétique est aussi une médecine de la prévention.
On vous dit tout !

A la vingtaine : comment va ma peau ?

Notre peau contient naturellement de l’acide hyaluronique qui lui donne son aspect ferme et rebondi et lui assure hydratation et élasticité. Mais dès 25 ans hélas , il commence à diminuer.
Le collagène et l’élastine qui donnent à la peau de la densité et de la tension, se dégradent et se raréfient également : la peau devient moins ferme…

Attention : Ces processus liés au vieillissement naturel de la peau sont aggravés par nos habitudes et notre style de vie : soleil, cigarette, alimentation riche en sucres accélèrent le vieillissement !

Médecine esthétique et prévention

Quelles solutions ?

Recréer son capital d’acide hyaluronique pour garder son aspect cutané repulpé.

C’est le moment de nourrir et d’hydrater sa peau avec des séances de mésothérapie (cocktail d’acide hyaluronique non réticulé avec la possibilité d’y ajouter des éléments nutritifs) et de boosters d’hydratation (acide hyaluronique réticulé associé à des composants spécifiques comme le glycérol ou le mannitol à fort pouvoir hydratant et antioxydant).

Relancer et stimuler la production de collagène de manière préventive :

Des séances de radiofréquence peuvent être associées à du microneedling (on passe sur la peau un roller muni de micro-aiguilles).

A la trentaine : mon grain de peau est-il aussi lisse ?

C’est l’âge où l’abus de soleil peut commencer à se voir sur la peau avec quelques petites taches d’hyperpigmentation ou un manque d’homogénéité du teint.

L’adolescence vous a peut-être aussi laissé quelques petits souvenirs comme les cicatrices d’acné…

Médecine esthétique et prévention

Quelles solutions ?

Favoriser la réjuvénation cutanée.

Votre médecin pourra associer aux peelings des séances de LED en lumière rouge (pour booster l’éclat et réduire l’inflammation) ou lumière bleue (pour traiter une acné tardive). Des séances de lumière intense pulsée (IPL ou lampe flash) que l’on appelle «photoréjuvénation» peuvent également être proposées : la lumière crée une chaleur dans le derme qui agit sur les vaisseaux capillaires (moins de rougeurs) mais aussi sur les pigments mélaniques (moins de taches brunes).

Améliorer l’homogénéité et l’éclat du teint.

Les peelings superficiels permettent d’exfolier et resurfacer la peau. Ils détruisent les couches obsolètes les plus superficielles. Ils sont faits à base d’acide glycolique (un acide de fruits) ou de TCA (un dérivé trichloré de l’acide acétique, composant du vinaigre par exemple).

Même si la « grosse » ride est encore loin, des signes de fragilisation sont bien là :
rides d’expression au coin des yeux et quelques marques sur le front, et premières ridules autour des lèvres !
C’est le moment pour enrayer leur accentuation.

Quelles solutions ?

Agir plus en profondeur.

Les injections d’acide hyaluronique réticulé et spécifique à la mésothérapie vont permettre d’hydrater et prévenir.

Combattre les rides

Les injections d’acide hyaluronique permettront également de combler précisément la ride ou ridule déjà installée.

A noter : Vous pouvez compléter les injections par des séances de laser fractionné (il provoque une abrasion des couches superficielles) pour gagner en tonicité et réduire les ridules. Attention à la saisonnalité. Il faut éviter tout traitement abrasif pendant les périodes d’ensoleillement en raison des rebonds pigmentaires possibles.

Et ma routine prévention ?

Quel que soit votre âge, n’oubliez jamais de bien protéger votre peau du soleil, de la chouchouter en l’hydratant avec sérums et crèmes. De plus, une bonne hygiène de vie est essentielle : on limite le tabac et l’alcool et on mange équilibré !

Enfin, n’attendez pas trop pour franchir le pas de votre cabinet de médecine esthétique : les injections ne sont plus taboues !


Mon relachement cutané

Mon cou se ride pourquoi?

Consulter l'article