Redessiner l’ovale du visage

Articles Mes rides Mon relâchement cutané

Voilà, on y est ! Notre ovale s’affaisse, notre visage s’élargit…Le vieillissement naturel a fait son travail et a cassé cette belle ligne de mâchoire qui nous donnait l’air plus dynamique et indéniablement plus jeune ! Et autant les cosmétiques peuvent donner un coup de pouce lorsqu’il s’agit de lisser la peau ou d’unifier le teint, autant lorsqu’il s’agit de retendre l’ovale, mieux vaut passer directement aux solutions plus musclées et s’attaquer frontalement au problème ! Lorsque le relâchement est modéré, la médecine esthétique offre un véritable arsenal de solutions pour retendre la peau, redonner du soutien aux tissus et regonfler notre confiance !

S’attaquer aux causes multiples du relâchement cutané

Les tissus du visage qui s’affaissent sont dus à 3 processus majeurs liés au vieillissement naturel : fonte et glissement des coussins graisseux et perte de la densité osseuse qui donnaient naturellement du soutien aux tissus et une belle structure au visage. Enfin, l’amaincissement de la peau qui devient moins élastique et moins souple à cause d’un ralentissement de la production de collagène et d’élastine. La mise en place d’un plan de traitement visera à contrer ces 3 facteurs.

Remettre en tension

Rien ne sert de repeindre une maison qui s’effondre ! Il faut avant tout s’attaquer aux fondations !

Un ovale qui s’affaisse est la conséquence d’une perte de soutien des structures profondes du visage. Avant toute chose, il faut recréer ces structures de soutien qui retendront et redéfiniront les lignes de notre visage. Pour cela, le praticien peut procéder à des injections d’acide hyaluronique volumateur au niveau de la pommette, de la vallée des larmes et jusqu’aux tempes si une perte de volume ou de projection est associée.

Retrouver la convexité de votre joli minois participe grandement à « retendre » le bas du visage avant de compléter le traitement au niveau même de la ligne de votre ovale en fonction de vos besoins.

Dans le cas où vous êtes « victime » d’un affaissement des tissus sans perte des volumes, il est également possible d’effectuer des injections linéaires au niveau du tiers moyen du visage pour un effet « liftant». Il ne s’agit plus alors de « remplir » un visage qui ne le nécessite surtout pas, mais uniquement de le retendre. Les inducteurs tissulaires trouvent là leur indication phare car ils permettent une correction optimale sans alourdir vos traits !

Favoriser le relancement des processus physiologiques pour une peau plus ferme

De la fermeté et de l’élasticité avant tout ! Le relâchement cutané étant également dû à une dégradation de la qualité de peau, il est indispensable de rebooster la production de collagène et d’élastine pour contrer les facteurs intrinsèques du vieillissement. Différentes techniques et des produits spécifiques ont pour objectif de relancer les processus physiologiques de nos cellules et rebooster les productions perdues. Par exemple, ce cher fibroblaste ! Cette cellule est la principale de notre derme et celle qui produit notre collagène et notre élastine. L’activité des fibroblastes ralentit avec le temps, collagène et élastine se font plus rares rendant la peau plus fine et moins tonique. Certains produits ont démontré leur capacité stimulante tout autant que leur bonne sécurité.

Si les résultats de retension des compartiments affaissés sont immédiats, il est important de noter que ceux sur la qualité de la peau et son gain en densité seront optimaux après quelques semaines voire quelques mois, le temps que la nouvelle synthèse de collagène et d’élastine soit activée.

Plusieurs solutions peuvent être proposées, renseignez-vous auprès de votre médecin afin de définir la méthode qui conviendra le mieux à votre visage. En voici quelques-unes :

Les ultrasons focalisés :

Cette technique non invasive permet de lifter un ovale légèrement affaissé en une seule séance grâce à des ondes d’ultrasons envoyées dans les structures profondes de la peau. L’efficacité du traitement est finalisée au bout de 2 à 3 mois car elle aussi stimule la production de collagène. C’est également un moyen de prévention lorsque le processus de vieillissement débute et avant qu’il ne nécessite des techniques plus invasives !

La radiofréquence transcutanée fractionnée :

Il s’agit ici de micro-aiguilles qui envoient des ondes dans le derme. 4 à 5 séances espacées de 6 semaines sont nécessaires.

Les fils tenseurs :

Il existe différents types de fils selon la sévérité du relâchement, plus ou moins longs, crantés ou à cônes. Attention, certains sont non résorbables donc définitifs.

Les inducteurs tissulaires :

Très en vogue depuis quelques temps. Ils sont une solution pour redessiner les traits et les contours du visage sans l’alourdir. Ce sont des produits injectables qui agissent sur la qualité du derme et remettent en tension les tissus sans effet volumateur.

Ainsi, beaucoup de solutions s’offrent à nous avant la radicalité du scalpel !


Mon relachement cutané

Mon cou se ride pourquoi?

Consulter l'article