Master classe
de la crème

Articles News

Une belle peau, ça s’entretient au quotidien. La peau est le seul organe humain dont le processus de vieillissement est directement visible. C’est pourquoi il est important de choisir le rituel beauté adapté selon son type de peau, son âge, et la saison.
Voici quelques explications simples pour choisir ses cosmétiques, et bien les appliquer afin d’en tirer le maximum d’efficacité.

Des progrès considérables

L’industrie de la cosmétique se chiffre en milliards d’euros, dont une partie est investie dans la recherche et développement. La plupart des grandes marque ont des équipes de scientifiques et dermatologues qui formulent des cosmétiques toujours plus ciblés et performants. Les laboratoires se tournent de plus en plus vers des actifs issus de plantes rares car la tendance est à la naturalité. Combinés à des molécules telles que l’acide hyaluronique, ces nouvelles formulations agissent de concert et ciblent les besoins cutanés. D’où l’importance de bien choisir ses produits.

Chamanes, ethnobotanistes et laboratoires high-tech

Il existe un marché des actifs dont le congrès annuel In-Cosmetics Global se tient à Londres et où les chercheurs affluent du monde entier pour découvrir les nouvelles molécules souvent extraites de plantes exotiques. Découvertes par des ethnobotanistes qui travaillent avec les chamanes et guérisseurs locaux, ces actifs botaniques proviennent de plantes extrêmophiles récoltées dans des lieux où elles sont confrontées à des conditions de vie difficiles voire extrêmes. Issues du désert comme la Balanites aegyptiaca, de la jungle, altiplano, fonds marins ou de milieux soumis à des conditions de froid et vent extrêmes comme la Rhodiola de Sibérie ou encore la Camarine de Laponie ces plantes ont su s’adapter et développer des défenses, et donc des molécules puissantes. D’où leur intérêt pour la cosmétique.
Combinées aux nouvelles technologies d’encapsulation et de fractionnement des molécules, les crèmes d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec celles d’hier. Toutefois, elles sont très souvent formulées avec des ingrédients incontournables tels que l’acide hyaluronique.

 

L’acide hyaluronique, l’actif star des produits cosmétiques anti-âge

Présent naturellement dans la peau, l’acide hyaluronique règne en maître car c’est un ingrédient capital pour le maintient d’une peau ferme et bien hydratée. Cette substance nous que produisons naturellement peut capter jusqu’à 1000 fois son poids en eau à l’état naturel. L’acide hyaluronique se trouve majoritairement dans le derme et en moindre quantité dans l’épiderme. Il hydrate et nourrit le collagène qui est responsable de la fermeté de la peau, et maintient l’hydratation cutanée. Avec l’âge, l’organisme en produit moins, la peau se dessèche, s’affine et se ridule, surtout après la ménopause. Pour contrer ces effets, les laboratoires intègrent de l’acide hyaluronique dans leurs formulations. Cette molécule une fois au contact de la peau va se gorger d’eau et ainsi hydrater et repulper la peau.
On trouve l’AH dans les sérums, les crèmes et les masques, y compris les masques imbibés que l’on pose 15 mn pour un repulpage express, ou en cure pendant 10 jours pour réhydrater en profondeur.

L’acide hyaluronique en médecine esthétique

L’acide hyaluronique est le composant phare des laboratoires médicaux spécialisés en produits de comblement. Injecté au niveau du derme dans le visage, mais aussi le cou et décolleté par un médecin formé à l’esthétique médicale, il a pour mission de restaurer les volumes perdus, lisser les rides et les ridules, repulper les lèvres, ou hydrater la peau en profondeur. Chaque AH a une texture différente, du plus fluide pour hydrater la peau au plus dense pour combler les volumes perdus. C’est dire l’importance de cette molécule pour traiter certains aspects du processus de vieillissement !

 

Mixologie de la crème

Chaque produit cosmétique a un cocktail d’actifs dont le but final est de corriger les imperfections, nourrir, hydrater et embellir la peau. Les plus connus sont la vitamine C (souvent sous forme de sérum) qui lisse la peau et les ridules et illumine le teint. La vitamine C est un puissant antioxydant qui neutralise les radicaux libres (tabac, UV, pollution et le stress) et stimule la synthèse de collagène qui agit sur la fermeté et l’élasticité de la peau. Pour avoir un effet, elle doit être dosée à 5% et présente sous forme L-acide ascorbique (bien lire les étiquettes).
La vitamine E protège, répare et hydrate la peau. Elle protège également les membranes des cellules des radicaux libres et a une activité anti-inflammatoire sur la peau (utile en cas de coups de soleil ou érythèmes..). De plus, elle aide à maintenir l’élasticité et l’hydratation de la peau en renforçant le film hydrolipidique cutané.
Il existe des crèmes dosées en vitamine A et acides de fruits pour les peaux acnéiques ou encore avec du rétinol, un puissant antioxydant. Il est conseillé dans ce cas de consulter un dermatologue qui saura établir une routine de traitement avec des produits adaptés.

Appliquez-vous à appliquer

Quelques gestes simples pourront booster la pénétration des cosmétiques pour une meilleure intégration dans la peau.
Tout d’abord, si vous vivez dans une grande ville, il y a de fortes chances que l’eau du robinet soit calcaire. Il est donc conseillé après avoir nettoyé le visage de le vaporiser avec une eau thermale et de le tapoter doucement avec une serviette ou un mouchoir en papier.
Le sérum peut être utilisé matin et soir et ne nécessite que quelques gouttes que l’on tapote du bout des doigts. Sauf si indiqué, éviter le contour des yeux. Pour bien faire pénétrer une crème, après l’avoir répartie sur le visage, cou et décolleté, tapoter avec les doigts jusqu’à pénétration complète. Vous pouvez renforcer l’action avec une série de « pincements Jacquet » en mouvements ascendants avec la pulpe des doigts jusqu’à complète pénétration, en insistant sur l’ovale du visage pour une effet liftant. Sur le cou, masser le produit de haut en bas avec des gestes de lissage en terminant par une pression légère au dessus des clavicules pour drainer la lymphe.
Petit secret, on peut terminer le rituel en tapotant le visage tête penchée vers le bas pour faire affluer le sang, ce qui oxygène la peau.

Chaque personne a ses propres rituels de beauté qui varient en fonction des civilisations et du temps accordé à ces gestes quotidiens.


Mon relachement cutané

Mon cou se ride pourquoi?

Consulter l'article