Les ultrasons : Leur utilité en médecine esthétique

Articles Mon relâchement cutané

Les ultrasons

leur utilité en médecine esthétique

En raison de leur efficacité, la médecine esthétique a intégré l’utilisation des ultrasons pour traiter les effets du vieillissement. De plus, cette méthode se révèle beaucoup moins traumatisante que la chirurgie.

Bref historique

En étudiant le vol de nuit des chauve-souris, Lazzaro Spallanzani découvre fortuitement l’existence des ultrasons en 17941.

La fabrication des sonars commence dès 19202. En effet, les premières études sur les ultrasons n’étaient pas destinées aux êtres humains, mais servaient à la détection des sous-marins, Première Guerre mondiale oblige ! En 1990, les médecins Wild et Reid présentent pour la première fois des images de coupes échographiques2, inaugurant l’utilisation des ultrasons dans le domaine médical. Depuis 2009, la médecine esthétique les emploie pour traiter les effets du relâchement cutané »
1) http://rontgen.sfrnet.org/site_web_sfr/Societes_dOrganes/PostersPDF/PosterSIU.pdf
2) http://radioetechographie.free.fr/page7.html

Comment expliquer les ultrasons ?

L’ultrason est une onde mécanique dont la fréquence est supérieure à 20 000 Hz, un son que l’oreille humaine ne peut percevoir. Les ultrasons sont utilisés dans plusieurs domaines, notamment en médecine, en échographie et en thérapie (par exemple, la lithotripsie). Plus récemment, cette technique est utilisée en médecine esthétique, pour lutter contre le vieillissement de la peau et le relâchement cutané. Elle permet d’éviter, dans de nombreux cas, l’utilisation d’une chirurgie invasive. Appelés aussi HIFU (High Intensity Focused Ultrasound), les ultrasons focalisés agissent comme une loupe, qui concentre les rayons du soleil en un point précis. Cette technique crée des impacts à différentes profondeurs du derme, afin d’entraîner un processus de régénération tissulaire, qui donnera lieu à un effet tenseur. Ce procédé médical, a fait l’objet de nombreuses publications scientifiques.

A qui s’adressent les ultrasons focalisés ?

Le traitement par ultrasons peut être utilisé chez les femmes comme chez les hommes, présentant un relâchement cutané modéré au niveau de la région périorbitaire, de l’ovale, du cou et du décolleté. Il convient aussi aux personnes trop jeunes pour une chirurgie, ou ne souhaitant pas avoir recours à des méthodes invasives de traitement ou pour entretenir les résultats d’un lifting.

 

Quelles sont les zones traitées?

Les ultrasons focalisés permettent de traiter :

● Le relâchement cutané de l’ensemble du visage (notamment l’ovale et pour atténuer un double-menton et des bajoues)

● Le relâchement cutané du cou et du décolleté

● Les paupières tombantes ou les sourcils affaissés

Comment agissent-ils ?

L’énergie, produite par les ultrasons, se convertit en chaleur, afin de produire des points de thermocoagulation. Il en résulte une action en profondeur, de façon précise, sans altérer les structures saines de la peau. Cette forte stimulation thermique sous la peau va activer les fibroblastes, et stimuler la production de nouvelles fibres de collagène et d’élastine, en réactivant le processus de régénération de la peau. Les ultrasons focalisés provoquent, en effet, une action liftante naturelle, sans cicatrices et sans les risques d’une intervention chirurgicale plus invasive. Il existe aujourd’hui un type d’équipement d’ultrasons focalisés, permettant au praticien de cibler précisément les zones à traiter, grâce à un système simultané de visualisation échographique.

 

Pour quels résultats ?

Le résultat devient progressivement visible à partir d’un mois, et définitif à partir de trois à six mois. Une seule séance est nécessaire pour obtenir un résultat durable (entre deux et trois ans).

 

Quelles sont les contre-indications et effets secondaires ?

Procédé non invasif, l’utilisation des ultrasons focalisés permet la reprise d’activité après le traitement. Cette méthode est contre-indiquée en cas de lésions cutanées, de grossesse, d’allaitement ou de prise d’anticoagulants , une acné sur la peau du visage et/ou du cou, un stimulateur cardiaque ou un implant électronique quelconque dans la zone du traitement. Les effets secondaires les plus fréquents sont des rougeurs, des gonflements et des ecchymoses.


Mon relachement cutané

Mon cou se ride pourquoi?

Consulter l'article