Le relâchement cutané, pourquoi ?

Mon relâchement cutané

Inexorablement, la peau du visage se relâche, de légères bajoues apparaissent, le cou se plisse…Cela nous donne un air plus triste et fatigué. Pourquoi ces phénomènes et comment les atténuer ?

1. Qu’entend-on par relâchement cutané ?

Pour comprendre le processus de relâchement et d’affaissement de la peau du visage, il faut d’abord analyser les différentes composantes cutanées, que sont l’élastine et le collagène.

Comme son nom l’indique, élastine vient du mot élastique. La fibre d’élastine est fabriquée par les fibroblastes, et confère à la peau son élasticité. Le collagène, également produit par les fibroblastes, contribue à donner aux tissus leur souplesse, leur permettant ainsi de résister aux tensions et à l’étirement.

En vieillissant, les fibres d’élastine et de collagène se raréfient, leur production naturelle ralentit et la peau devient plus fine, perd en volume, en élasticité et en tonicité. En conséquence, des rides apparaissent et les traits du visage s’affaissent.

2.Pourquoi le relâchement cutané ?

Un certain nombre de facteurs intervient dans le processus de relâchement cutané :

Le vieillissement naturel

 

Avec le temps, les signes de relâchement cutané apparaissent et s’accentuent autour de la cinquantaine.

Ce relâchement peut être aggravé par certains facteurs physiologiques, comme la ménopause. D’autres facteurs environnementaux peuvent intervenir telles que l’exposition au soleil ou encore une mauvaise hygiène de vie (tabac, alcool, etc.).

 

 

La qualité de la peau

 

Les peaux fines, à carnation claire, se révèlent plus concernées par le problème du relâchement cutané. Les peaux foncées, quant à elles, semblent garder une meilleure élasticité, en raison de leur taux important de mélanine, pigment naturel efficace contre les UV.

 

 

Modifications gravitationnelles dues à la perte d’élasticité des tissus

 

Les variations de poids entrainent des distensions répétées de la peau (les fibres d’élastine s’étirent ou se relâchent) et conduisent alors à une laxité cutanée et à un excédent de peau.

3.Comment traiter le relâchement cutané du visage ?

Si une bonne hydratation orale est évidemment indispensable pour prévenir cet affaissement, les techniques médicales plus poussées permettent également de lutter efficacement contre le relâchement cutané.

Des méthodes innovantes et efficaces sont désormais facilement accessibles. Elles permettent de remettre en tension les tissus et de raffermir la peau, pour l’aider à retrouver sa jeunesse.

Certains traitements permettent d’hydrater la peau, de relancer l’activité des fibroblastes et d’augmenter la synthèse du collagène et de l’élastine, pour une peau plus ferme et élastique.

4.Existe-t-il des solutions médicales ?

Moins invasives que le lifting chirurgical, la médecine esthétique propose des solutions efficaces, qui permettent de lutter contre le relâchement cutané. Elles permettent de reprendre une activité normale à la suite du traitement.

 

LES INDUCTEURS TISSULAIRES

Ils agissent directement sur les cellules clé du vieillissement : les fibroblastes afin qu’ils retrouvent leurs capacités de production. Ainsi les tissus sont remis en tension, les contours du visage sont redéfinis et la qualité de la peau est nettement améliorée.

 

LES ULTRASONS FOCALISÉS

Cette technologie, basée sur l’utilisation des ultrasons, permet de traiter en profondeur le relâchement du visage, du cou ou du décolleté. Elle consiste à envoyer des ultrasons de haute intensité, de manière ciblée, dans les différentes couches de la peau, riches en fibroblastes, afin de stimuler la synthèse de nouvelles fibres de collagène et d’élastine. Cette action permet à terme de « retendre » la peau de manière visible et durable. Réalisée sans chirurgie, cette technologie évite ainsi une éviction sociale.

 

LES FILS TENSEURS

La pose de fils tenseurs permet de corriger le relâchement cutané du visage et du cou, dû au vieillissement. Glissés sous la peau du visage, ils ont pour objectif de rehausser les tissus pour redynamiser les traits de la face, donner un aspect plus ferme à la peau et rétablir l’ovale.
 

LA RADIOFRÉQUENCE MULTIPOLAIRE FRAXELLISÉE

A l’aide d’une machine, le médecin active des micropoints, situés dans l’épiderme et le derme, afin de stimuler la formation de collagène. En complément de ces traitements, et pour un effet prolongé, on peut y associer :

 

LA MÉSOTHÉRAPIE

La mésothérapie consiste en une multitude de petites injections, pouvant contenir des vitamines, des oligoéléments, des minéraux, de l’acide hyaluronique ou encore des produits stimulant la microcirculation, l’oxygénation et la fabrication de collagène. Cette méthode contribue à améliorer l’aspect de la peau par son effet hydratant, mais ne pourra pas traiter le relâchement cutané.

 

L’INJECTION D’ACIDE HYALURONIQUE

Cette méthode peut être utilisée pour traiter les rides qui persistent, malgré la remise en tension des sillons nasogéniens ou des plis d’amertume. De plus, elle restaure les volumes perdus. Si vous désirez en savoir plus sur les injections d’acide hyaluronique, ainsi que le détail concernant d’autres traitements possibles, consultez la rubrique « Les solutions ».
 

Pour obtenir un diagnostic personnalisé et des informations sur les méthodes les plus adaptées à votre profil, demandez conseil à votre praticien (médecin esthétique, dermatologue, chirurgien plastique).


Mon relachement cutané

Mon cou se ride pourquoi?

Consulter l'article